Implémentation des WCAG 2.0 sur WebAccessibilite.fr

Date de publication : 2008-11-18, par [courrier électronique]Patrice Bourlonlien permanent
Révision : 2008-12-12

Partagez cet article sur Twitter WebAccessibilite.fr - Articles et cas pratiques accessibilité (format RSS 2.0)

WebAccessibilite.fr est maintenant en conformité avec les WCAG 2.0, niveau AA. J’avais en effet il y a quelque temps soumis ce site au groupe de travail WCAG dans le cadre de l’expérimentation conduite sur des sites réels. Cette expérimentation constituait une étape du processus de standardisation de la version 2 des WCAG, conditionnant le passage de la phase [externe]« Recommandation candidate » (publiée le 30 avril 2008) à la phase [externe]« Recommandation proposée » (publiée le 3 novembre dernier).

A l’issue de l’évaluation réalisée par le groupe de travail WCAG sur les sites participant à l’expérimentation, WebAccessibilite.fr a été validé pour le niveau de conformité AA. Au total, 7 sites sont validés pour le niveau AA, 2 sites pour le niveau AAA et 4 autres, en niveau A.

Voir le [externe]compte rendu de la phase d’expérimentation (anglais).

Voir le [externe]compte rendu concernant le site WebAccessibilite.fr (anglais).

Voir la déclaration de conformité du site.

Une migration vers la version 2 posant peu de difficultés

Le site WebAccessibilite.fr était initialement conforme aux WCAG 1.0, niveau AA ou AAA selon les pages. L’implémentation des WCAG 2.0 (niveau AA) n’a pas présenté de difficulté particulière et a pu être réalisée avec peu d’effort.

Il faut toutefois noter que ce site est très simple, essentiellement textuel, il ne propose pas de contenus multimédias et met en œuvre peu de scripts.

A part quelques échanges avec les évaluateurs concernant le caractère décoratif (attribut alt nul) ou informatif de certaines des images présentes sur le site, c’est finalement le [externe]critère de succès 1.4.3 (anglais) qui m’a demandé le plus de modifications.

Ce critère requiert en effet un niveau minimum de contraste de 5:1 [Note du 12 décembre 2008 : ce seuil minimum a été abaissé à 4:5:1 dans la recommandation finale publiée le 11 décembre 2008] pour les éléments textuels, ou le texte présenté sous forme d’image, de taille courante – et ce, dès le niveau de conformité AA (c’était seulement au niveau AAA pour le texte dans les [externe]WCAG 1.0 et le seuil minimum n’était pas fixé dans les documents normatifs).

Le contraste mesuré avec divers outils dont [externe]l’outil d’analyse de contraste du Paciello Group (version française disponible) était notoirement insuffisant pour certains des éléments textuels du site.

J’ai donc dû ainsi redéfinir les couleurs utilisées pour la signalétique des liens hypertextes et augmenter le contraste pour certains éléments de titrage de manière à satisfaire le critère.

Un premier abord assez difficile, mais avec un peu de persévérance…

J’avais déjà parcouru les WCAG 2.0 mais ne les avais jamais étudiées jusqu’alors, dans l’optique d’en faire une application directe.

La première prise de contact approfondie avec les différents documents de la version 2 m’a tout d’abord laissé un peu perplexe : impression de complexité due en particulier au nombre de documents proposés et, plus globalement, au volume de texte à « absorber » ; nécessité d’intégrer une nouvelle terminologie.

Mais finalement, après avoir utilisé ces documents, je suis assez convaincu des apports de la nouvelle version, en particulier sur 2 aspects principaux.

D’une part, la version 2 est indiscutablement plus précise et laisse moins de place à l’interprétation – mention spéciale pour le glossaire, nettement plus complet et plus explicite que celui de la version 1. Cette précision accrue fait que cette version 2 devient finalement plus simple à l’usage malgré ce que laisseraient supposer au premier abord le nombre et le poids des documents de référence.

D’autre part, elle offre une plus grande ouverture, laisse une plus grande latitude, quant aux techniques pouvant être mises en œuvre pour atteindre l’objectif d’accessibilité.

Ainsi par exemple, pour le critère de succès 1.4.3 mentionné plus haut, la mise en conformité du site peut s’appuyer sur [externe]différentes techniques telles que :

Voilà, il s’agissait de donner un premier retour d’expérience, je suis cependant encore loin d’avoir fait le tour de cette nouvelle version ; s’approprier pleinement les WCAG 2.0 prendra du temps et demandera un peu de persévérance.

En tout cas bonne nouvelle, au point où nous en sommes dans le processus de standardisation du W3C, la publication de la recommandation finalisée ne devrait plus tarder :-)